Bienvenue sur le site de la coordination du syndicat FO sanofi, bonne visite à tous & toutes.

Pseudo :      Pass :      

     
Les fichiers joints sur le forum
Par Monchatre, 22/11/2011 à 11:18
Amélioration du site
Par Monchatre, 23/08/2010 à 16:09
Charte d'utilisation du forum
Par Monchatre, 21/02/2010 à 18:30
- CR négociation intéressement du 21/05/2015
Catégorie : Compte-rendus de réunion, vu 8378 fois.
- Tract Epargne Salariale 21/05/2015
Catégorie : Tracts, vu 8414 fois.
- Tract Aramon 07/04/2015
Catégorie : Tracts Chimie, vu 8670 fois.
- Tract Négociation Chimie sur la pénibilité du 25/03/2015
Catégorie : Tracts Chimie, vu 8856 fois.
- Tract Sisteron Mars 2015
Catégorie : Tracts Chimie, vu 8832 fois.
- Saisine du conseil de prud'hommes
Catégorie : Droit du travail, lu 10633 fois.
- Contrôle des messageries professionnelles
Catégorie : Droit du travail, lu 10714 fois.
- Nouvelles règles en matière de visites médicales
Catégorie : Droit du travail, lu 15638 fois.
- Sur la pénibilité
Catégorie : Droit du travail, lu 15700 fois.





Rencontre avec la direction

Après un ‘’tea time ‘’ de 2 heures, un certain nombre de sujets ont été abordé par FO et les autres O.S. sans pour autant obtenir de réponses précises aux préoccupations des salariés.

FO est revenu sur les propos tenus par Serge Weinberg lors de notre dernière rencontre du mois de novembre durant laquelle il avait exprimé sa volonté de revenir à un dialogue social constructif.
Depuis, les NAO ont donné les résultats que l’on sait, la négociation des salaires annuels minimum dans le Groupe a fait un flop, le Droit syndical est malmené et les instances de négociations perdent des moyens de fonctionnement. Ce n’est pas vraiment ce que l’on peut appeler un dialogue social constructif.

Nous avons exprimé notre volonté de continuer à avoir des négociations d’accord au niveau Groupe et leur application identique à tous les salariés en France, ce qui ne semble plus être de mise concernant certains thèmes. Nous ne voulons pas d’inégalité de traitement. Tous les salariés du Groupe, quelles que soient leur activité d’appartenance doivent être traités de façon identique.
Nous avons également demandé d’avoir une vision claire et précise sur la stratégie du Groupe durant les 5 prochaines années et avons évoqué différents sujets :


Concernant l’emploi : FO a exprimé sa volonté de revoir des embauches au périmètre de Sanofi en France et de mettre un terme à la précarité dans le Groupe en embauchant ces salariés en CDI Sanofi.
De même, nous avons demandé un engagement de la Direction concernant la cessation des différents plans massacrant l’emploi dans les différentes activité de Sanofi en France mais également à l’étranger.
Aucun engagement a bien entendu été pris par la Direction Générale, hormis un engagement d’embauche au périmètre de la RetD à hauteur de 450 à 470. Cet engagement avait déjà été pris en novembre 2014. A ce jour 70 embauches ont été réalisées.

Concernant l’Orientation Stratégique : Il ne nous a pas été donné réponse à l’ensemble de nos interrogations. Cependant, il a été mis en avant le fait que d’ici 2018, 6 nouveaux produits seront lancés, à un rythme de un tous les 6 mois environ. Un vrai plan stratégique global devrait être présenté au deuxième semestre 2015. Il ne devrait pas y avoir d’inquiétude pour la France, la France devant resté au cœur de l’ADN de Sanofi. L’innovation doit rester le cœur du moteur de l’entreprise.
Il n’y aura pas de grands bouleversements stratégiques dans les années à venir, mais un renforcement des activités. La stratégie du Groupe aujourd’hui n’est plus comme le passé de rechercher des grosses fusions à tout prix.


Concernant les salaires : FO a abordé l’augmentation collective zéro et le faible pourcentage de la masse salariale attribué aux seules augmentations individuelles. De plus nous avons mis à la réflexion de la Direction générale le fait que non seulement les salaires n’augmentent pas collectivement, mais pire, les salaires baissent du fait d’une légère augmentation des charges salariales et de la réintégration en avantage en nature de la partie salariale de la protection sociale. Parallèlement à cette injustice, les actionnaires voient leur pourcentage sur les bénéfices évoluer et les retraites chapeaux augmentées.
La Direction n’apportera aucune réponse sur le sujet mais va étudier les différents paramètres à étudier et à éventuellement prendre en compte, le tout sans engagement aucun. Par contre la décision de ne plus appliquer d’augmentation collective ou générale est définitive, y compris dans l’avenir.

Concernant Quetigny : FO a exprimé son mécontentement face à l’inégalité de traitement concernant notamment les primes de cession entre Quetigny et la RetD qui bénéficie de 40000 € de prime de cession alors que Quetigny ne bénéficie que de la moitié. Par ailleurs, nous avons également demandé que l’accord portant sur la continuité du bénéfice de la protection sociale porte non seulement sur la partie Frais de Santé mais également sur la partie Prévoyance.
L’explication de la Direction est que Evotec, partenaire allemand, s’implante pour la 1ère fois en France alors que Delpharm possède déjà 8 sites en France. Que donc le social de Delpharm est ‘’ rôdé ‘’ alors qu’Evotec a tout à construire !
Sic ! les salariés apprécieront l’explication.

Concernant la rémunération de O. Brandicourt : Serge Weinberg nous explique qu’il y avait nécessité de trouver un Directeur Général professionnel dans le domaine de la pharmacie et avec l’expérience des Etats Unis. Ce Directeur général devait être un des meilleurs dans la mesure ou Sanofi est un compétiteur mondial. Sa rémunération est à la hauteur de sa compétence et se situe parmi les dernières rémunérations des patrons dans l’Industrie. Par ailleurs, si on doit raisonner en rémunération nette, il faut prendre en compte la fiscalité des rémunérations à hauteur de 60%.
De plus, sa prime d’embauche ne correspond ni plus ni moins qu’à la reprise des actifs qu’il possédait chez Bayer, on ne peut donc pas parler de bonus d’entrée.
Nous avons proposé de nous cotiser afin de lui fournir une rémunération nette à la hauteur de ses espérances.

FO a demandé une rencontre rapide à la prise de fonction d’Olivier Brandicourt et sa présence au Comité Groupe extraordinaire du 14 avril.

Nous n’avons pas obtenu de réponse catégorique.


Auteur Commentaire
Aucun commentaire dans la base de données